3 juin 2004
Denise Silber

Dossier Médical

Spread the love

En mai, fait ce qu’il te plaît 

Le 3 mai, à Paris, le Ministre Douste-Blazy propose la généralisation du dossier médical informatisé pour tous les assurés français, et que le remboursement des soins en dépende. Pour quand le dossier médical électronique (DME) sera-t-il disponible ? Les nouvelles internationales foisonnent.

Le 5 mai, à Cork, le Ministre de Santé irlandais ouvre la conférence les Prix de la eSanté 2004 de la Commission Européenne. Selon le Plan d’action eEurope, « à fin 2005, les citoyens doivent pouvoir accéder à services en ligne pour la santé comprenant : information santé et prévention, dossier électronique, téléconsultation et remboursement. Les Etats Membres doivent implémenter des réseaux nationaux et régionaux reliant hôpitaux, laboratoires, professions de santé. »

Le Ministre irlandais inaugure le portail national de la santé irlandais, un site web et un portail pour professionnels, ce qui met l’Irlande sur la voie du DME.

Le 5 mai, de l’autre côté de l’Atlantique, le Ministre de Santé américain Tommy Thompson et son Président annoncent que tout américain doit pouvoir bénéficier d’un DME en 2010.

Kaiser Permanente, l’assureur HMO(Health Maintenance Organization) le plus important des Etats-Unis, annonce l’introduction dans l’état de Hawaii de son DME. Ce DME doit être opérationnel début 2005, à l’échelle de l’ensemble des 9 états qu’il couvre, reliant les 12 000 médecins et 8 millions de patients. Les patients, comme les médecins, pourront accéder au dossier en ligne.

Le 7 mai, les Etats-Unis nomment le Docteur David Brailer, responsable d’un nouveau bureau du Ministère de santé Américain, National Health Information Technology Coordination. Ce bureau va créer des incentives pour favoriser l’intégration du DME dans tous les programmes publiques.

Le 14 mai, le Sénateur Kennedy introduit un projet de loi selon lequel les professionnels de santé devront avoir adopté le DME avant l’année 2011, date à partir de laquelle ils verront leur remboursement baisser.

Le Ministre de Santé américain annonce l’adoption d’un projet de dossier standard à vocation nationale, dit HL7. Ce projet a été voté par le bureau de standards nationaux, ANSI.

Le 15 mai paraît le numéro spécial du British Medical Journal, consacré à la e-santé [1].

Le programme britannique, dirigé par le coordinateur national, Richard Granger, coûte 9,2 millions d’euros et prévoit la mise en place sur 10 ans d’un système destiné à créer un DME pour l’ensemble des Anglais, reliant 50 millions de citoyens, 30 000 médecins et 270 établissements de santé. Un autre auteur, pessimiste, nous rappelle que l’enregistrement du récit clinique est indispensable ; la visite ne peut se résumer à un codage informatisé. Le journal, quoique critique de l’oeuvre de M. Granger, conclut qu’il est interdit que cette initiative échoue, tellement l’Angleterre en a besoin pour faire face aux besoins médicaux.

Le 19 mai, le Dr Brailer, annonce lors d’un Congrès en Floride que l’état américain n’investira pas ses fonds propres ; en revanche il fera le maximum pour mobiliser le secteur privé moyennant des encouragements financiers et la mise à disposition de standards. La subvention n’est pas une solution. Seule la démonstration d’un retour sur investissement est valable Brailer a promis de présenter son plan fin juillet à l’occasion de la conférence nationale de la IT infrastructure.

Le 20 mai, selon le Shanghai Daily, les hôpitaux de Shanghai mettent en place un système d’enregistrement et d’archivage de dossiers médicaux en ligne. Un pilote est en cours dans cinq hôpitaux.

Conclusion

L’intégration d’un dossier médical électronique à grande échelle semble prendre 7 à 10 ans, sauf si l’on emprunte un outil qui existe déjà. Et si c’était prêt pour le mois de mai prochain… ?

Denise Silber est économiste de la santé et experte en réseaux.

[1] http://bmj.bmjjournals.com/content/vol328/issue7449/

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Partager Facebook Twitter Flux RSS

Flux Cris et chuchotements médicaux : le blog

  • nième épisode d’un feuilleton sur la convention dont on connait déjà la fin…
    Un ou des syndicats vont-ils enfin signer l’accord conventionnel avec la CNAM, accord qui traine depuis plus dun an ? Le nième épisode d’un feuilleton dont la fin est déjà écrite ! En fait, la convention pour les médecins, c’est quoi ? C’est un accord passé entre la sécurité sociale et les médecins libéraux A l’heure actuelle,... […]

Flux Santé au travail en Suisse

  • Plomb : monitoring biologique et ambiant
    Plomb : monitoring biologique et ambiant. Pour évaluer l’exposition d’un travailleur à une substance chimique, on dispose de la mesure de la substance dans l’air ambiant, réalisée par un spécialiste en hygiène industrielle, et du monitoring biologique. Pour le plomb, des valeurs limites d’exposition sont fixées, VME, VLE, de même que des valeurs biologiques tolérables, […]

Flux Cancer Rose

Flux Santé au travail en France

  • Position debout statique prolongée au travail
    20% des travailleurs européens passent la majeure partie de leur temps de travail debout. Or la position debout statique prolongée impacte la santé : TMS au niveau des membres inférieurs, varices, fatigue, maladies cardiaques, effets délétères durant la grossesse. Quelques bonnes pratiques sont à connaître afin de limiter ces effets indésirables. Définition de la position […]

Flux Cancer Contribution

Flux Doctor 2.0

Flux Visites médicales du permis de conduire

Flux Suite logicielle FreeMedForms

  • Une erreur est survenue, le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

Flux Zeblogsanté

  • Faut-il tordre le cou à l’Intelligence Artificielle ?
    Le débat éthique sur l’intrusion de l’Intelligence Artificielle dans nos vies, amène immanquablement à cette question : « Qu’est ce qui est de l’IA, et qu’est-ce qui n’en est pas ? » On peut penser que cette question ne doit agiter que les spécialistes du domaine. Il n’en est rien, car dans des domaines aussi actuels etLire […]

Flux Droit médical brèves

Flux Droit-medical.net

Soutenir la mission de l'association :
promouvoir l'usage des NTIC au service des patients, de la médecine et de la santé.



Médecins Maitres-Toile